Vogue-Studio

Là où la mode est plus qu'un mode de vie...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un rayon de soleil ||Libre||

Aller en bas 
AuteurMessage
Travis H
Invité



MessageSujet: Un rayon de soleil ||Libre||   Lun 16 Avr - 7:24

Ah…La vie de mannequin est remplie d’imprévus. Trav’ avait dû se lever à 5 heures du matin, car sa sœur avait besoin d’un model pour l’un de ses photoshoot. Bref, maintenant il était 8 :10 am et le petit blondinet venait de sortir du studio Vogue. Une cigarette à la bouche, il descendit l’escalier qui menait à l’extérieur. Travis avait commencé à fumer peu après son arrivé à New York, car la vie ici n’était pas de tout repos. Il savait très bien que c’était nuisible pour la santé, mais quel intérêt de mourir en santé?

Bref, maintenant à l’extérieur, il emprunta l’une des rues plus ou moins passantes du quartier. Les cernes noires de la mauvaise nuit de sommeil de Trav’ étaient encore visibles, mais heureusement pour lui, les maquilleuses avaient réglé les problèmes, mais pas sa mauvaise nuit. Le jeune homme avait fait un cauchemar qui portait sur ses parents et après s’être éveillé en trombe, il y pensait encore.

Travis jetta un coup d’œil à sa montre, il avait encore beaucoup de temps à perdre puisqu’il ne commençait qu’à midi. Que pouvait-il faire? Il était un peu trop tôt pour aller au bar et trop tard pour fréquenter les nombreux after-partys de la ville. Alors pourquoi pas aller se chercher un petit-déjeuner? Bonne idée. Trav’ se dirigea vers l’un des cafés les plus proches et commanda certes, un café puis quelques croissants qu’il irait dévorer au Central Park.

Une fois arrivé au parc, Trav’ observa les quelques touristes qui s’émerveillaient devant les nombreuses statues. Enfin, le jeune blondinet se retrouva finalement au bord de l’eau, à observer les canards batifolés dans le bassin. Il entama son premier croissant après avoir bu un peu de son café. Par chance la journée était magnifique et la température idéale. Une fois son premier croissant terminé, il entama son second tout en écoutant une chanson d’Eric Clapton sur son Ipod.
Revenir en haut Aller en bas
Millow R. Watts
Lovely Admin ♥ | Assistante Seconde
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 27
• Humeur • : Excellente! Pourquoi cette question?
• Relation • : Le Staff de Vogue
• Love • : Craque pour Drew
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Un rayon de soleil ||Libre||   Lun 16 Avr - 14:00

Les Taxis. Sans doute l’invention la plus pourrie à laquelle les humains aient pensé. Mary-Élisabeth détestait les taxis,mais pour aujourd’hui,elle était bien obligée d’en prendre un. En effet,la belle avait passé le Week-End à Barcelone,loin de tout ce bruit New Yorkais. Elle n’y était pas allée pour s’amuser et prendre du bon temps,mais plutôt pour se renseigner sur les nouvelles tendances de Mode là-bas. Cependant ,il ne faut pas se mentir,Miss George avait grandement apprécié le voyage,c’était l’occasion de changer d’air et d’apprendre de nouvelles choses…La seule chose qui n’allait pas,c’était le retour. Non,elle ne s’était pas attachée à l’ambiance et aux espagnols au point de ressentir une immense peine en les quittant,c’était plutôt le trajet de retour qui avait été lent et ennuyant. Après plusieurs heures de vol,en comptant le décalage horaire qu’il y avait entre les deux pays,la demoiselle se retrouvait à l’Aéroport de NY à 7h du Mat’. En tout et pour tout,elle n’avait eu que 4 malheureuses de sommeil,imaginez donc la fatigue qui se voyait sur son visage. S’estimant heureuse de n’avoir mis qu’une petite demie heure pour réussir à sortir de l’Aéroport,Mary profita de quelques instants de répit pour se repoudrer le nez et prendre un petit café,avant de se lancer dans la recherche d’un moyen de transport qui pourrait la ramener chez elle. Passionnant… Et puis,comme le hasard faisait bien les choses,il fallait qu’elle tombe sur chauffeur de Taxi extrêmement bavard et qui,en plus,conduisait comme un ivrogne. Aux premiers mètres,la course fût très rapide,mais arrivés au centre de New York,il fallût encore supporter les horribles embouteillages…

C’est dans des moments pareils que la jeune Américaine regrettait de ne pas être véhiculée. Elle regrettait aussi d’être revenue à NY le premier jour de la semaine,à une heure où tout le monde se pressait afin de ne pas arriver en retard au boulot…’Fin bref,la seule chose qui la consolait,c’était qu’elle allait pouvoir retrouver ses anciennes habitudes,et ses proches qui vivaient en ville. Coincée dans les embouteillages pendant près d’une heure,Mary-Élisabeth s’ennuyait à mourir. Elle avait beau se chercher une occupation,rien n’y faisait,l’ennui restait présent. Elle avait commencé par feuilleter tous les magazines espagnols qu’elle avait rapporté,sans trop comprendre ce qu’il y était écrit,puis avait tapoté les touches de son téléphone portable pendant un bon bout de temps,s’occupant avec tous les jeux débiles qu’il y avait dessus,quand enfin,elle aperçut l’entrée du Central Park derrière sa vitre baissée. La jolie brunette mit donc fin au voyage en Taxi,et,après avoir remercié le chauffeur et avoir payé ce qu’elle lui devait,sortit en trombe du véhicule,trimballant ses quelques sacs de voyages…

Quel bonheur de se retrouver chez soi ! Notre chère Miss George marchait tranquillement parmi les allées verdoyantes du parc,vêtue simplement d’un top blanc et d’un Jean bleu usé par endroits,une tenue qu’elle jugeait pratique quand elle était en déplacement où il lui fallait bouger plus que d’habitude xD. Elle ne prêtait pas beaucoup attention aux gens qui l’entouraient,au contraire,elle était tellement habituée à tous ces touristes émerveillés,à ces enfants qui s’amusaient ou encore,aux ados qui séchaient les cours pour venir passer la journée au parc qu’il lui semblait qu’ils faisaient partie du décor. Cependant,lorsqu’elle vit auprès du bassin cette tête blonde,cette carrure musclée et tout ce qui s’en suit,elle n’eut pas de mal à reconnaître Travis. Même de dos,le jeune homme attirait l’attention –La sienne du moins-,alors quand on regardait de plus près son visage séduisant,il n’y a pas à dire,on était tout de suite…Séduits xD. La jeune femme s’avança lentement vers l’endroit où il était installé,et,une fois arrivée juste derrière lui,plaqua délicatement ses mains sur les yeux de son petit ami.


« Devine qui c’est… » lui murmura-elle à l'oreille,sans porter attention aux écouteurs qui y étaient fourrés xD.

Sérieusement,c’est en retrouvant les gens qu’on aime qu’on se rend compte à quel point ils nous avaient manqué,et la preuve était là. Mary-Élisabeth,bien qu’ayant passé un excellent Week-End à Barcelone,sentait toujours une espèce de vide quand son bien-aimé n’était pas à ses côtés. Et pour mettre de côté la fatigue et la colère qui l’avaient envahi jusqu’à lors,elle avait rencontré la bonne personne. La jolie brune déposa alors un doux baiser sur le cou de Travis,question de lui donner un petit indice si jamais il n’avait pas la réponse à sa devinette =P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Travis H
Invité



MessageSujet: Re: Un rayon de soleil ||Libre||   Lun 16 Avr - 14:26

C'était étrange le nombre de fois où Travis avait songé à quitter Hollywood, il en rêvait toutes les nuits...Et maintenant qu'il avait fait le grand saut, la nostalgie s'emparait de lui. Ce n'était pas si mal après tout, il vivait sous le bras de son cher père et il n'avait même pas besoin de travailler, mais Trav' cherchait autre chose. Depuis son arrivé à New York, il n'avait pas regretté une seule fois son départ. Il travaillait dans l'un des plus prestigieux magazines et consilliait très bien amour et travail. On pourrait dire que Trav' était devenu un jeune homme accomplit. Bref, revenons à nos moutons.
Travis était toujours en train de manger son croissant, les cheveux au vent, écoutant une chanson de Coldplay cette fois-ci. L'endroit était plutôt calme à comparé d'autres coins du Central Park, même si au loin s'approchait une bande de touriste. Dieu qu'ils étaient facilement remarquable. Un immense sac à dos, un appareil photo d'un mêtre de long, le drapeau de leur pays sur leur casquette...Et après on se demande pourquoi ils se font voler.
Un bref coup de vent fit frissoner Travis qui remonta la fermeture éclair de son veston de cuir. Aujourd'hui, il abordait un style plutôt simple, puisqu'il n'avait pas vraiment eu le temps de choisir ses vêtements puisqu'on l'avait appeler en trombe pour qu'il remplace un autre mannequin. Travis fouilla dans son veston et y sortit son paquet de cigarette. Il s'en alluma une avant de lançer le reste de son croissant aux canards. Trav' jetta un bref coup d'oeil à sa montre, Mary devait revenir aujourd'hui, à quelle heure? Ça, il n'en savait rien. On ne pouvait pas vraiment se fier aux compagnies aériennes aujourd'hui. Elle était partie couvrir l'actualité à Barcelone et même si cela ne faisait qu'un week-end, il s'ennuyait déjà, mais ça il était trop orgeuilleux pour se l'avouer.
Le jeune homme tira sur sa cigarette, écoutant un grand succès de Pink Floyd: Wish you were here.
D'ailleurs, un peu trop perdu dans ses pensées et le volume de son ipod étant trop fort, il n'entendit pas la personne qui arrivait derrière lui, d'ailleurs il n'aurait pas entendu un camion arrivé derrière lui. Ce fut seulement lorsque la jeune femme posa ses mains sur les yeux de Trav' qu'il constata finalement qu'il y avait quelqu'un et ce quelqu'un n'était nulle autre que son adorable petite copine. Il stoppa son mp3 au moment où elle lui adressa la parole. Certes qu'il l'avait reconnue. Pas besoin de la voir, l'odeur de son parfum si enivrant suffisait à Trav'. Le blondinet esquissa un sourire et décida d'entrer dans le jeu lui aussi.


-Hum...Laisses-moi réfléchir...

Travis se retourna lentement vers sa bien-aimée, toujours un charmant petit sourire à ses lèvres. Il rendit ensuite le baiser que lui avait précédemment offert Mary-Elisabeth, et ensuite, décollant légèrement son visage de celui de son amoureuse, il déclara:

-Alors Barcelone, comment c'était?

Trav' aurait bien voulu lui dire qu'elle lui avait manqué, même si ce n'était que trois jours de séparation, mais étant un romantique de nature, il avait préparé un petit quelque chose pour le retour de sa tendre moitié et prévoyais lui exprimer ses sentiments là-bas, c'était beaucoup plus approprié qu'ici.
Revenir en haut Aller en bas
Millow R. Watts
Lovely Admin ♥ | Assistante Seconde
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 27
• Humeur • : Excellente! Pourquoi cette question?
• Relation • : Le Staff de Vogue
• Love • : Craque pour Drew
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Un rayon de soleil ||Libre||   Mar 17 Avr - 9:53

Mary-Élisabeth arbora un air faussement dépité à l’écoute des premières paroles de son magnifique blondinet. C’était bien du Travis tout craché ça,joueur et légèrement taquin,tout ce qu’elle appréciait en lui quoi (a). Et puis,après trois jours d’absence,il n’était pas étonnant de savoir qu’elle le trouvait encore plus mignon que la dernière fois. C’était à en devenir excessivement possessive,d’ailleurs,elle commençait déjà à s’imaginer le nombre de groupies prêtes à lui sauter dessus à chaque tournant de rue…Bref,Mary était pour l’instant bien trop heureuse de retrouver son petit copain pour s’encombrer la tête de choses pareilles. Surtout que le baiser qu’elle reçut quelques instants plus tard eut le don d’effacer toutes les minces appréhensions qu’elle avait sur le sujet. Quel accueil ! Preuve qu’il n’en fallait pas beaucoup à notre jeune journaliste pour être heureuse…Savourant le moment,elle dût enfin se résoudre à éloigner de quelques centimètres son visage de celui de Trav’ qui en avait fait de même,et,un sourire rayonnant aux lèvres,elle répondit d’une voix enjouée :

« C’était sympa…Les gens sont accueillants et l’ambiance conviviale,sans parler du soleil et des plages ! Regarde,j’ai même pris quelques couleurs ^^. Il y avait tellement de choses à visiter que je ne savais plus où donner de la tête,surtout que je devais également penser à travailler. Oh et puis,les Espagnols sont vraiment adorables,exactement comme je les imaginais…J’aimerais bien y retourner un de ces quatre,mon séjour n’étais pas très long…Mais en même temps,je ne pourrais pas être en paix tant que tu seras à New York et moi à des milliers de Kilomètres de là !»

Ca va,pas trop bavarde la petite hein…Mary-Élisabeth acheva sa phrase par un petit soupir,ayant l’ait soucieux. Elle pouvait parler de son court voyage pendant longtemps,une journaliste comme elle savait faire long quand il s’agissait de descriptions,mais elle aurait tout le loisir de raconter son voyage en détail plus tard…Pour le moment,ces retrouvailles étaient une priorité,sachant qu’elle pourrais bien être vite arrachée des bras de son petit ami en raison de leurs boulots respectifs. Elle passa donc ses bras autour du cou de Travis,s’apprêta à lui offrir un nouveau baiser,profitant ainsi du rapprochement entre leurs deux visages,quand…Hannnn,une odeur de cigarette mêlée à celle du parfum que portait le jeune homme vint caresser les délicates narines de la Miss,lui soutirant ainsi une fine grimace et un hochement de tête à peine visible. Mary n’approuvait pas vraiment le fait que le blondinet soit accro à la clope,au contraire. Et chiante comme elle l’était,elle avait insisté pour qu’il arrête pendant longtemps. Seulement,Trav’ était apparemment encore plus buté qu’elle,et rien n’y faisait…Cela n’empêcha tout de même pas la belle de finir ce qu’elle avait à faire,à savoir,un long baiser qui montrait clairement à quel point elle s’était ennuyée de lui.

« Hum…Tu m’a terriblement manqué,tu sais ? J’ai même plusieurs fois espéré sentir une nouvelle fois cette odeur de cigarette qui se dégageait de toi pendant mon séjour à Barcelone (a). »

La jeune journaliste ne détacha pas son regard vert/chocolat de celui de son petit ami,d’une part pour lui prouver encore une fois qu’elle tenait à lui,et d’une autre part,afin de tenter de le convaincre d’arrêter la cigarette…Enfin,même si ce n’était pas le meilleur moyen de le faire,elle pouvait toujours essayer hein ? Et puis,qui pourrais résister à se regard suppliant,pétillant de malice ? Bref,après quelques instants,Mary fût distraite par un petit bruit provenant du bassin. Un groupe de canards semblaient en pleine agitation,enfin,ils s’arrachaient juste un bout de croissant qui flottait à la surface de l’eau. Résultat,quelques gouttelettes éclaboussèrent le jeune couple,ce qui ne contribua tout de même pas à mettre la jeune femme de mauvaise humeur. Elle eut un petit éclat de rire,et contempla le « spectacle » pendant quelques instants,avant de se retourner vers Travis pour reprendre d’un air intéressé :

« Et toi alors ? Comment s’est passé ton Week-end ? Et qu’est-ce qui t’amène au Central Park à une heure pareille ? »

Notre petite brunette pouvait être très curieuse quand elle s’y mettait,et encore,elle se contrôlait…C’était sans doute ce qui faisait son côté casse pied,mais en même temps,comme toute petite amie digne de ce nom,elle voulait savoir ce que Trav’ avait fait durant ces 3 jours,s’il avait beaucoup pensé à elle et tout le tralala. C’était parfois un peu bête,mais elle adorait se sentir aimée,surtout qu’à part son petit copain,la Miss ne connaissait pas grand monde à NY. Sa famille était restée en Arizona,ainsi que tous ses anciens amis,il était donc tout à fait normal qu’elle ait constamment besoin d’affection…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Travis H
Invité



MessageSujet: Re: Un rayon de soleil ||Libre||   Mer 18 Avr - 7:28

Volubile, la petite Mary, mais c’était ce qui faisait tout son charme. Bien sûr, Trav’ écoutait attentivement le récit de sa copine sur son voyage à Barcelone. Même s’ils s’étaient séparés durant l’espace de quelques jours, ça lui avait manqué de voir à quel point Mary était pétillante. Travis, lui, n’avait jamais visité l’Espagne, malheureusement pour lui, il n’était pas encore un mannequin de renom et étant nouveau dans le métier, déjà qu’il soit pour vogue était un véritable exploit.
Lorsque la jeune femme en eut fini avec la description de son voyage, Trav’ esquissa un petit sourire en coin. Elle trouvait le moyen de s’ennuyer de lui, même si elle était dans l’une des villes les plus palpitantes du monde. Trav’ haussa une épaule, l’air nonchalant, puis répondit à la déclaration de Mary sur le fait qu’elle aimerait retourner à Barcelone.


-Vraiment? Tu sais que ça peut s’arranger, je n’ai qu’à me trouver un contrat de photo là-bas et l’on irait tous les deux, j’ai toujours eu envie de voir l’Europe.

Un projet certes un peu fou, mais réalisable. Si Vogue acceptait de lui donner un contrat en Europe, les deux tourtereaux pourraient très bien passer un petit séjour romantique à Barcelone. Bref, Trav’ allait en discuter avec le patron avant tout. Mais pour l’instant, Trav’ appréciait que sa bien aimée soit de retour de voyage, comme le démontrait le long baiser qu’ils s’échangèrent pendant un moment. Le blondinet n’avait pas besoin de plus, il était suffisamment heureux ainsi et le bonheur qu’il ressentait en ce moment dépassait largement ses attentes.
Enfin, Mary parla de nouveau pour le complimenter sur son odeur corporelle, ou du moins sur l’odeur que dégageait la cigarette. Trav’ savait très bien que Mary n’aimait pas que le jeune homme fume, et même s’il avait, par plusieurs reprises, essayé d’arrêter de fumer, il en était incapable…Enfin peut-être qu’un jour, il aurait la force et la volonté. Pour l’instant, il se contenta de lever les yeux au ciel, un charmant petit sourire accroché à ses lèvres.


-Tu m’as manqué aussi, à un tel point que je t’ai préparé une petite surprise pour ton retour.

Fixant lui aussi les yeux magnifiques de sa compagne, Trav’ afficha un petit sourire remplit de malice. Bien sûr, il savait que Mary allait lui poser des questions et qu’elle allait chercher à savoir ce qu’était cette surprise, mais le jeune blondinet avait plus d’un tour dans son sac. Finalement le couple s’était mis à observer les canards qui s’étaient approchés de la rive et qui avaient éclaboussé par la même occasion, les deux amoureux. Mary demanda finalement ce que Travis avait fait durant son week-end et à vrai dire, il n’avait pas fait grand chose.

-J’en ai profité pour me reposer, j’ai loué quelques films que j’ai tranquillement écoutés chez moi, puis j’ai fait la grâce matinée et je suis aller au gym aussi…Bref un week-end assez banal…Oh! Heu, le magasine avait besoin de mannequin ce matin et ils m’ont appeler pour remplacer un mannequin absent…Je viens à peine de sortir du boulot, j’ai décidé de prendre un peu d’air par cette magnifique journée…Mais toi, tu viens à peine de revenir, d’ailleurs tu as encore tes valises! C’est moi qui t’attire ici^^?
Revenir en haut Aller en bas
Millow R. Watts
Lovely Admin ♥ | Assistante Seconde
avatar

Nombre de messages : 94
Age : 27
• Humeur • : Excellente! Pourquoi cette question?
• Relation • : Le Staff de Vogue
• Love • : Craque pour Drew
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Un rayon de soleil ||Libre||   Mer 18 Avr - 12:16

Hum…L’idée de passer un petit séjour romantique en compagnie de son petit ami plaisait bien à notre jolie brunette. Ca lui permettrait d’oublier le boulot un moment,et de se concentrer sur sa relation avec Trav’ en prenant du bon temps. Malgré le fait que Mary-Élisabeth adorait le métier qu’elle exerçait,il lui arrivais quelques fois de se sentir fatiguée,et de vouloir tout lâcher quelques temps. Cependant,elle savait qu’elle devait s’estimer heureuse de bosser pour Vogue,elle avait une chance que peu de personnes pouvaient se vanter d’avoir,et puis,elle aimait tellement le journalisme que l’idée d’arrêter lui paraissait inconcevable. Bref,pour l’instant,elle était encore au Central Park,non loin des grattes ciel et des centaines de touristes,et,venant à peine de quitter Barcelone,elle savait qu’elle n’y retournerait pas avant longtemps. Même si les paroles du jeune blondinet étaient quelque peu réconfortantes,il faudrait encore trouver une semaine où les tourtereaux étaient tous deux libres,en parler à Angela et tout le tralala. Mary-Élisabeth eut un petit sourire en coin,l’air quelque peu navré et répondit calmement :

« C’est plus facile à dire qu’à faire…Enfin,personnellement,j’aimerais beaucoup qu’on y aille tous les deux. Et puis,tu ne sera pas déçu,c’est magnifique là-bas ! Mais je ne vais pas tout te raconter tout de suite,je veux voir ta mine émerveillée ^^»

Après la réplique qu’elle avait lancé quelques instants plus tôt à propos de la cigarette,Mary constata avec une pointe de mécontentement que son petit ami n’en avait pas relevé un seul mot. A croire que quelques unes de ses remarques passaient inaperçues (a)…Elle s’y attendait un peu,c’est pourquoi elle ne s’obstinait pas à essayer de lui faire oublier la cigarette,même si elle trouvait cela stupide. Quel était l’intérêt de fumer,à part se pourrir les poumons ? Et puis,la jeune demoiselle qui trouvait déjà l’odeur désagréable,n’osait pas imaginer le goût que ça pouvait avoir…Finalement,la réponse qu’elle reçut était nettement plus agréable. Une surprise ? Ahh,ce cher Travis n’aurait pas dû prononcer ce mot,à moins qu’il ne veuille se faire harceler par la jolie brune. Maintenant,Mary allait chercher à savoir ce qui l’attendait,sans même le faire exprès. La seule chose dont elle était sûre,c’était que la surprise allait être de bon goût puisque c’était Trav’ qui l’avait préparé. Malheureusement,ce détail censé la calmer un peu ne fît qu’accroître en elle l’envie de savoir la suite,et bientôt,un enthousiasme sans limites se voyait à son visage.

« Une surprise ?! Traaaavis ça me fait vraiment trop plaisir,j’ai hâte de voir ça ! Oh et puis,tu sais à quel point je suis curieuse,tu pourrais me donner un indice ? S’il te plaîîîîîîîîît ! »

Hum,ouais,quand je disais qu’il ne fallait pas prononcer ce mot devant la petite Américaine (a)…Voilà un autre de ses nombreux défauts,même ses yeux témoignaient de son immense avidité. Et,soit dit entre nous,ça ne la rendait que plus mignonne à voir,elle ressemblait à un enfant qui avait hâte de déchirer les emballages de ses cadeaux de Noël pour savoir ce qu’il y avait à l’intérieur. Regardant par la suite les canards batifoler dans l’eau,Mary-Élisabeth écouta à son tour le récit de son petit ami concernant son Week-end. C’était certes ennuyant,mais il avait sûrement eu l’occasion de se reposer avant d’attaquer la nouvelle semaine. D’ailleurs,apparemment,la semaine avait déjà commencé pour le jeune Travis,puisqu’il s’était déjà rendu au travail cette matinée-là. Quelques images défilèrent soudain dans la tête de la jeune journaliste,celles de son petit ami prenant la pause. Hannn,ça devait être chouette d’être photographe du beau blond,c’était déjà magnifique d’être sa petite amie…(a). Heureusement,Mary n’avait pas à trop s’en faire,sachant que la photographe de son amoureux n’était autre que sa sœur,car sinon,elle était bien capable de montrer les crocs à chaque regard de travers. Enfin,n’exagérons pas non plus,Mary-Élisabeth avait beau être possessive,elle acceptait plutôt bien le travail de son petit ami,sinon,elle ne serait pas toujours à son bras…

« Hé,tu as commencé très tôt alors ! Angela a encore fait des siennes ? Oh,pour répondre à ta question…Peut-être bien que c’est toi qui m’a attiré ici,j’avoue que je ne sais pas trop pourquoi je suis là. En fait,j’en avais marre de rester coincée dans un Taxi,alors j’ai demandé au gars de s’arrêter près du Central Park. Je déteste les embouteillages,et j’étais déjà bien assez fatiguée par le voyage… »

Mary avait clos sa déclaration d’un air exaspéré. Maintenant que Travis avait mentionné les valises,elle se sentait encore plus découragée. Premièrement,elle allait devoir les trimballer encore une fois jusqu’à son Appart’,et ensuite,elle serait obligée de tout ranger une fois là-bas. Elle sentit tout d’un coup la fatigue refaire surface,une soudaine envie de calme et surtout,de sommeil. D’ailleurs,elle ne pût s’empêcher de bailler,plaquant lentement une main sur sa bouche. Puis,toujours aussi lentement,cala sa tête presque machinalement sur l’épaule de son petit ami,sentant encore une fois l’odeur de la cigarette qui s’en dégageait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un rayon de soleil ||Libre||   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un rayon de soleil ||Libre||
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Orange pressée veut devenir une Cerise dénoyautée ! [4/4] A noter !
» Quel beau soleil ! [LIBRE]
» (m/libre) J'ai l'impression d'être Icare et de voler trop près du soleil.
» Des Voeux pleins de soleil
» eclairages "soleil "et "artificiel" avec artlantis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vogue-Studio :: New York :: Central Park-
Sauter vers: